Modifier

L'escalier d'honneur

Portrait de Florimond-Claude de Mercy-Argenteau C'est par son entrée réservée que le comte de Mercy-Argenteau reçoit tous ceux qui comptent à Paris.

En 1777, le chantier du nouvel hôtel sur le boulevard à peine commencé que le propriétaire Laborde en vend l’usufruit au comte de Mercy-Argenteau.

Florimond-Claude de Mercy-Argenteau (1727-1794) fait partie de la noblesse de Lorraine comme le père de l'archiduchesse d'Autriche Marie-Antoinette dont il sera le précepteur. Nommé ambassadeur d'Autriche à Paris en 1766, il négocie le mariage de l'archiduchesse avec le dauphin qui a lieu en 1770.

Le projet de l'architecte Firmin Perlin de placer le jardin d’un côté et les cours de service de l’autre, produisant l’impression d’un petit château, semble suffisamment prestigieux à Mercy, et digne du rang et de la fortune du diplomate.

Ce n'est pas l'escalier d’honneur du XVIIIᵉ que vous pouvez emprunter, mais celui reconstruit en 1828 selon un plan différent avec une seule volée en demi-cercle.

Plan du 1er étage de l'hôtel de Mercy-Argenteau de 1777

< Une entrée sur le boulevard Le foyer (grande antichambre) >


Plus d'histoire sur Jean-Joseph de Laborde et son architecte Firmin Perlin

Plus d'histoire sur Mercy-Argenteau et ses aménagements

© 2018